Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Le secteur et ses métiers

Un secteur au top de son activité

La France produit en moyenne 200 000 tonnes de coquillages et génère un chiffre d'affaires d'environ 806 millions d'€. Composante majeure de l'économie littorale, le secteur emploie environ 20 000 personnes (19 300 en conchyliculture), dont 10 500 travaillent à temps plein dans les exploitations.

Notre pays est le premier producteur d'huîtres en Europe et se place au second rang de l'Union européenne pour l'ensemble des cultures marines, derrière l'Espagne et devant l'Italie.

Des exploitations aquacoles "généralistes" ou spécialisées

Les 52 000 concessions réparties sur le domaine public maritime (DPM) représentent 15 289 hectares de parcs et 1 577 km de lignes de bouchots. Les parcelles sur domaine privé occupent 1 896 hectares.

On compte environ 3 751 entreprises ayant une activité de production et de commercialisation. Certaines exploitations intègrent donc la totalité de la filière (du captage des larves jusqu’à la vente de produits consommables) tandis que d’autres se sont spécialisées dans tout ou partie du processus (écloserie, captage, élevage, affinage ou commercialisation).

Dans une même exploitation, il existe différents niveaux de responsabilité : de l'employé(e) conchylicole qui exerce comme technicien(ne) de la production jusqu’au chef d’exploitation qui est responsable de la conduite et de la gestion de l’ensemble des activités de l’entreprise.

Voir la présentation des métiers :
Employé(e) conchylicole
Chef d'exploitation