Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

La production française occupe la 3e place en Europe.

Dans un contexte de croissance continue de la production mondiale depuis 50 ans, due notamment au développement de l'aquaculture, la pêche maritime constitue une filière économique essentielle pour l'alimentation humaine et le développement des régions littorales. Avec les cultures marines, le mareyage et la transformation du poisson, la pêche constitue un des piliers du secteur des produits de la mer qui emploie 60 000 personnes.

Quelques repères.

  • En 2007, 24 800 marins ont navigué à la pêche, dont 10 700 à la petite pêche, 3 600 à la pêche côtière, 4 000 à la pêche au large et 1 200 à la grande pêche ; en outre 5 300 conchyliculteurs ont pratiqué également la petite pêche.
  • La région Bretagne est de loin celle qui emploie le plus de marins : avec près de 30 % des effectifs de marins, elle devance les DOM/TOM (12 %), et la région Poitou-Charentes (10 %) ; 14 % des marins français naviguent en Méditerranée.
  • La production de poissons, frais (60 %) ou congelés(40 %), est stable autour de 550 000 tonnes pour un chiffre d'affaire global supérieur à 1 milliard d'€ (1,2 Mds € en 2006).
  • La flotte française en métropole compte plus de 5 000 navires de pêche de toutes tailles :
    • plus de 4 000 navires de moins de 12 m,
    • environ 1 000 navires de 12 à 24 m,
    • 260 navires de plus de 24 m.
  • La flotte française des DOM/TOM compte 2 500 navires de pêche.
  • La France compte plus de 60 ports de pêche et plus de 40 halles à marée (criées).

Voir aussi les sites :
de FranceAgriMer
du Ministère de l'écologie, du developpement durable et de l'énergie,
du Comité national des pêches maritimes CNPMEM
de l'Institut français de la mer

Information
Le site est en cours de refonte suite aux évolutions réglementaires en matière de formation professionnelle maritime, certaines informations peuvent être incorrectes. Pour obtenir des informations sur la formation professionnelle maritime, vous pouvez aussi consulter le site du Ministère de la transition écologique et solidaire