Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Techniques de pêche

Différentes techniques (filets, casiers, lignes, ...) variant selon la zone de pêche et les espèces recherchées.

Pour la capture des poissons, les marins utilisent principalement :

  • des chaluts (filets en forme d'entonnoir) : chaluts de fond pour capturer des poissons vivant sur le fond (merlus, merlans, etc.) ou chaluts pélagiques pour la pêche en pleine eau (anchois, sardines, ... ) ;
  • des sennes coulissantes (filets tournants) avec lesquels les navires encerclent les bancs de poissons en pleine eau ;
  • des filets droits (nappes rectangulaires tendues vers le haut par une corde munie de flotteurs et vers le bas par une corde lestée) pour pêcher la sole, le cabillaud, le merlu … ;
  • des lignes (hameçons garnis d'un appât ou d'un leurre) ou des palangres (lignes de pleine eau garnies d'hameçons sur toute leur longueur) ;

Pour les coquillages ou les crustacés, les marins ont recours à :

  • des casiers (ou « nasses »), constitués d'un treillis végétal, métallique ou plastique munis d'entrées coniques par lesquelles le crustacé pénètre ; les casiers sont relevés à chaque sortie en mer ;
  • des dragues (poches aux mailles en textile ou en métal) traînées sur le fond pour capturer différents coquillages (coquilles Saint-Jacques) ou enfouis dans le sable (praires, palourdes, coques ...).

Afin d’assurer la reproduction des espèces pêchées, des mesures techniques, définies par zone géographique, rendent les engins de pêche de plus en plus sélectifs : elles interdisent par exemple la capture de poissons de petite taille et fixent une taille minimale de maille pour chaque type de filet.