Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Capitaine de pêche

Témoignage

"La vie à bord d’un navire de pêche est particulière. C’est un univers restreint. Il faut être ouvert aux autres pour être marin, c’est très important. A bord, le rythme de travail est très soutenu. Le chalut est remonté toutes les 2 à 3 heures. On traite 200 à 300 kilos de poissons en 40 minutes. C’est un métier rude, mais les équipes sont soudées. Un simple matelot peut devenir second en une dizaine d’années. Il faut de la motivation. Le jeune apprend à se dépasser.
Pour faire ce métier, il faut être attiré par les grands espaces, la nature. La mer, c’est plus fort que tout ! Je ne peux concevoir de vivre sans elle."
Pierre, capitaine de pêche