Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Capitaine

Formations et carrières

La taille des navires commandés, définie par la jauge exprimée en unité de mesure internationale standard, dépend du brevet de capitaine détenu.

Il existe ainsi quatre brevets correspondant chacun à une taille maximale du navire :

  • le brevet de capitaine 200 permet de commander les navires de jauge inférieure à 200 ;
  • le brevet de capitaine 500 permet de commander les navires de jauge inférieure à 500 ;
  • le brevet de capitaine 3000 permet de commander les navires de jauge inférieure à 3000 ;
  • le brevet de capitaine (dit "illimité") permet de commander les navires de jauge supérieure à 3000, c'est-à-dire sans limite de taille.

Tous ces brevets sont accessibles au terme d'un temps de navigation effectué à l'issue de la formation correspondante.

Ces formations sont accessibles suivant plusieurs voies :

  • par la filière professionnelle pont en formation continue ;
  • par la formation initiale maritime (BEPM de marin du commerce, bac pro Conduite et gestion des entreprises maritimes) prolongée ensuite par la filière professionnelle ;
  • par la formation d'officier chef de quart passerelle (OCQP) auquel on accède sur concours après le baccalauréat et qui permet d'accéder ensuite à la formation de capitaine ;
  • par la formation polyvalente d'officier de 1ère classe de la marine marchande, à laquelle on accède après le baccalauréat par un concours de niveau bac scientifique.

Certaines conditions, comme l'âge, le niveau d'études et l'aptitude physique, sont obligatoires pour accéder aux formations de marin.

Les mêmes formations permettent de naviguer sur des grands yachts de plaisance professionnelle ou de créer sa propre entreprise de transport de passagers (vedettes à passagers, « charters », tourisme littoral, etc.).

Au terme d'une carrière de capitaine, le reclassement à terre est facilité par les compétences acquises dans les domaines maritimes et techniques, ainsi que dans l'exercice des responsabilités et le management des hommes. L'expérience des anciens officiers navigants est en effet très appréciée dans de nombreux secteurs d'activités :

  • services techniques ou commerciaux des compagnies de navigation ;
  • activités para-maritimes ;
  • nombreux secteurs de l’industrie et du commerce (expertise maritime…) ;
  • enseignement professionnel maritime ;
  • administration des Affaires maritimes.

En savoir plus sur :
les formations marine marchande de niveau collège, bac ou autres
la formation d'O1MM (officier de 1ère classe de la marine marchande)
les conditions d'aptitude physique